Hiver arctique

Publié le par Nath

Arnaldur Indridason (Métailié)

Le corps d'un petit garçon était couché dans la neige lorsque la voiture d'Erlendur est arrivée au pied de l'immeuble de banlieue, en cette fin d'après-midi glaciale de Reykjavik. Il avait douze ans, rêvait de forêts, ses parents avaient divorcé et sa mère venait de Thaïlande, son grand frère avait du mal à accepter un pays aussi froid. Le commissaire Erlendur et son équipe n'ont aucun indice et vont explorer tous les préjugés qu'éveille la présence croissante d'émigrés dans une société fermée. Erlendur est pressé de voir cette enquête aboutir, il néglige ses autres affaires, bouscule cette femme qui pleure au téléphone et manque de philosophie lorsque ses enfants s'obstinent à exiger de lui des explications sur sa vie qu'il n'a aucune envie de donner. La résolution surprenante de ce crime ne sortira pas Erlendur de son pessimisme sur ses contemporains. Dans cet impressionnant dernier roman, Indridason surprend en nous plongeant dans un monde à la Simenon. Il a reçu pour ce livre et pour la troisième fois le prix Clé de Verre du roman noir Scandinave.

Hiver arctique a été ma première approche avec les personnages d'Arnaldur Indridason, notamment avec le taciturne Erlendur. La question du racisme et de l'immigration dans la société islandaise est traitée avec beaucoup de finesse.
Mais je dois reconnaître que malgré une écriture sobre et directe et une enquête bien ficelée, je n'ai pas réussi à me faire embarquer dans cette histoire.
Nath

Commenter cet article