La croix des outrages

Publié le par Nath

Hélène Legrais (Presses de la Cité)

Dans les années 1960, Collioure connaît une série de meurtres inexpliqués. Seule contre tous, l'imprévisible Luce Colomine va tenter de résoudre le mystère...

Luce, la soixantaine imposante, est une figure incontournable de Collioure: elle connaît tout des ragots du village, et possède un abbattage à toute épreuve. Un soir, dans l'usine de salaison d'anchois qui l'emploie, elle découvre le cadavre de son patron, près d'une lanterne éteinte... Belle occasion pour Luce de briller auprès de ses amies et de la police. Mais on trouve trois autres cadavres avec près d'eux un objet : un harpon, une échelle, une bourse de cuir.
Arrive la semaine sainte, et la procession de la Sanch. Lorsqu'elle lève les yeux sur la Croix des outrages, Luce voit parmi les instruments de la Passion les objets trouvés près des quatre corps. Il y aurait donc un lien entre les quatre morts. Malgré les réserves de la police, et même les menaces, l'impénitente commère ne reculera devant rien pour mener son enquête...

Nul besoin d'inventer Luce; on a tous la "nôtre" au village, et si tel n'était pas le cas, il nous faudrait impérativement déménager.
Une lecture qui nous plonge avec déléctation dans le Collioure des années 60 et où l'on repense avec une tendresse nostalgique à ces années qui ont imprégnées notre enfance.
James

Publié dans Nouveautés d'ici

Commenter cet article