Le sumo qui ne pouvait pas grossir

Publié le par Nath

Eric-Emmanuel Schmitt (Albin Michel)

Sauvage, révolté, Jun promène ses quinze ans dans les rues de Tokyo, loin d'une famille dont il refuse de parler.

Sa rencontre avec un maître du sumo, qui décèle un « gros » en lui malgré son physique efflanqué, l'entraîne dans la pratique du plus mystérieux des arts martiaux. Avec lui, Jun découvre le monde insoupçonné de la force, de l'intelligence et de l'acceptation de soi.

Mais comment atteindre le zen lorsque l'on n'est que douleur et violence ? Comment devenir sumo quand on ne peut pas grossir ? Derrière les nuages, il y a toujours un ciel...

Après Milarepa, Monsieur Ibrahim et les fleurs du Coran, Oscar et la dame rose, L'Enfant de Noé, Eric-Emmanuel Schmitt poursuit « Le Cycle de l'Invisible » avec ce nouveau récit qui mêle enfance et spiritualité, nous conduisant ici à la source du bouddhisme zen.

Si ce livre avait participé au concours d'écriture, et bien que le contenu en soit hors sujet, nul doute que je l'aurais placé en tête.
J'aime ce livre !
La verve et la trucculence des dialogues du début finissent par se dissoudre dans la délicatesse du récit.
Même les dernières lignes finissent par vous pincer le coeur d'un émotion sensible.
James

Commenter cet article