Quand le requin dort

Publié le par Nath

img037.jpgMilena Agus (Liana Levi)

Sardes depuis le Paléolithique supérieur, les Sevilla-Mendoza ignorent la normalité.

Un père entiché de voyages lointains, une mère perdue devant la vie, une tante plongée dans des amours sans lendemain, un frère sourd à tout sauf à son piano.

Celle qui décrit l’étrange et attachante ambiance familiale, avec une impassible candeur, est une adolescente engluée dans une liaison inavouable…

Une liaison qu’elle cache à sa famille, où pourtant on parle d’amour et de sexe sans inhibitions.

On y parle aussi de Dieu, dont on n’arrive pas à décider s’il existe ou pas. Plutôt qu’à lui, autant s’en remettre à la superstition pour affronter les dangers de l’existence.

Celle-ci se déroule comme si on était dans la gueule d’un requin. Un requin qui vous enserre entre ses dents et vous empêche de vivre.

On essaye d’en sortir quand il dort…

Dans ce livre, le plus poignant de Milena Agus, on retrouve sa voix inimitable, capable de toutes les audaces.

Commenter cet article