ru

Publié le par Nath

ru.jpgKim Thuy (Liana Lévi)

Une femme voyage à travers le désordre des souvenirs :
l’enfance dans sa cage d’or à Saigon,
l’arrivée du communisme dans le Sud-Vietnam apeuré,
la fuite dans le ventre d’un bateau au large du golfe de Siam,
l’internement dans un camp de réfugiés en Malaisie,
les premiers frissons dans le froid du Québec.

Récit entre la guerre et la paix, Ru dit le vide et le trop-plein, l’égarement et la beauté.
De ce tumulte, des incidents tragi-comiques, des objets ordinaires émergent comme autant de repères d’un parcours.

En évoquant un bracelet en acrylique rempli de diamants, des bols bleus cerclés d’argent ou la puissance d’une odeur d’assouplissant, Kim Thúy restitue le Vietnam d’hier et d’aujourd’hui avec la maîtrise d’un grand écrivain.

Kim Thúy a quitté le Vietnam avec d’autres boat people à l’âge de dix ans. Elle vit à Montréal depuis une trentaine d’années. Son parcours est hors du commun. Elle confie avoir fait toutes sortes de métiers – couturière, interprète, avocate, restauratrice – avant de se lancer dans l’écriture (en français) de son premier roman, Ru.

Nath

Commenter cet article