Trois tasses de thé

Publié le par Nath

Greg Mortenson, David Oliver Relin (Glénat)

La mission de paix d'un Américain au Pakistan et en Afghanistan

En 1993, dans les montagnes du Pakistan, l'alpiniste américain Greg Mortenson se perd en descendant du K2, le deuxième plus haut sommet du monde.
Il est secouru par les habitants d'un village isolé. Ému par leur accueil et choqué par leur dénuement, il promet de revenir pour construire une école.

Trois tasses de thé est l'histoire de cette promesse, de sa réalisation et de la façon dont elle a transformé la vie de Mortenson, jusqu'à devenir une mission de paix engageant l'image de l'Amérique tout entière.
Aujourd'hui, ce sont plus de quatre-vingts écoles que Mortenson et son ONG Central Asia Institute ont bâties entre Pakistan et Afghanistan, avec l'objectif d'offrir, notamment aux filles, une éducation laïque et équilibrée dans ces vallées où les talibans multiplient les écoles coraniques.

Il faut imaginer ce que représente un tel projet dans ces territoires difficiles d'accès, où la route est régulièrement coupée par des éboulements, où les communications ne passent pas, où tout se négocie, du prix du ciment au salaire du maître d'école... Là-bas, les engagements, ponctués de Inch Allah, se prennent autour d'une tasse de thé: à la première, vous êtes un inconnu; à la deuxième, un ami; à la troisième, vous faites partie de la famille.

Dans un contexte politique et religieux ultrasensible depuis le 11 septembre 2oo1, l'Américain Mortenson incarne souvent l'ennemi aux yeux des autorités religieuses et d'une population formatée par les mollahs.
Sa bataille, il la mène pourtant aux côtés des habitants: avec leur aide, leur amitié, leur soutien, il lutte pour l'éducation et, à terme, pour la paix.

Contre les amalgames, l'étroitesse d'esprit, la peur, la haine, la terreur, il fait fleurir des écoles sur le terreau dans lequel naît habituellement l'extrémisme.

Publié dans Essais - documents

Commenter cet article